La ménopause ?

La ménopause est le processus naturel physiologique qui survient habituellement dans la vie de la femme entre 45 et 50 ans, en entrainant une disparition définitive de la fécondité.
On parle de ménopause un an après l’arrêt définitif des règles, qui correspond à l’arrêt de la sécrétion des œstrogènes et de la progestérone, les hormones produites par les ovaires.

Les effets de l’arrêt de ces secrétions sont bien connus : fatigue, fonte musculaire, prise de poids, vieillissement cutané, et instabilité vasculaire, responsable des bouffées de chaleurs et des sueurs nocturnes.

Les premiers signes


La période précédant la ménopause constituée s’appelle la pré-ménopause et se caractérise par un ralentissement progressif de l’activité des ovaires. Elle peut durer de 1 à 2 ans, et commencer dès 45 ans. Elle se manifeste par une irrégularité des règles et chez certaines femmes, par l’apparition de bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes.
D’autres manifestations expriment la pré-ménopause : baisse de la masse musculaire, fatigabilité, tension nerveuse, anxiété, prise de poids…
Cliniquement, la pré-ménopause est terminée lorsque les règles sont absentes depuis 12 mois consécutifs, moment à partir duquel on considère la femme comme ménopausée.

Certains facteurs comme l’âge de la puberté, le nombre de grossesses ou l’utilisation des contraceptifs oraux n’ont aucune influence sur l’âge de la ménopause.

On parle de ménopause « précoce » lorsqu’elle survient avant 40 ans : elle touche 1 à 2 % des femmes. On parle de ménopause « tardive » lorsqu’elle apparaît après 55 ans.